Clé 2 : Gérer le Tilt

Apprendre à gérer son tilt doit selon moi être le premier aspect mental à travailler au Poker. En effet c’est un état commun très bien connu des joueurs de Poker. Si vous n’en avez pas encore fait l’expérience, ne vous inquiétez pas,  vous y serez confrontés sous peu. Comme énoncé lors de mon précédent article sur le Mental, il est préférable d’y être préparé. Cela vous permettra donc d’éviter une perte de d’argent considérable.  Afin de maîtriser la gestion de cette émotion,  il nous faudra d’abord le définir sous toutes ces coutures.

Pourquoi gérer son tilt ?

Le tilt

La définition générale du Tilt est celui d’un état de frustration et/ou de colère nous faisant prendre de mauvaises décisions. Il serait donc lié à une perte de controle et à des émotions négatives. On pourrait alors se poser la question : est-ce que le tilt est tout simplement ne pas jouer son A-game ? On peut dire que oui,  cependant ne pas jouer son A-game n’est pas forcément du au tilt.

Si le tilt est aussi présent au Poker c’est parce que Dame variance joue un des rôles principaux. Dans ce cas, quelle est la conséquence directe de la variance ? C’est qu’en jouant « mieux » que son adversaire, nous pouvons malgré tout perdre de l’argent. Rajouté à cela que cette perte peut durer durant de longues périodes. Nous pouvons en déduire qu’il existe bien un lien entre le tilt et l’argent.

Mais ce n’est pas tout, le tilt est un mélange de plusieurs éléments dont nous ne prenons pas conscience directement. Une étude ( Palomaki et al. 2013) montre un lien entre la sensibilité à la perte d’argent, l’expérience de jeu et la sévérité de l’expérience du tilt. Ainsi un joueur expérimenté aurait une meilleure régulation de ces émotions face à des pertes d’argent. Même si nous ne sommes pas encore arriver à donner les clés pour gérer le tilt, rien que le fait d’en avoir fait l’expérience permet d’en réduire la sévérité.

Le tilt et le désespoir

Sachez que comme dans tout domaine, nous ne sommes pas égaux dans la gestion de nos émotions. Certaines personnes vont tilt très vite et très sévèrement alors que d’autres en sont moins sensibles. Il est donc possible que le tilt peut être une forme d’entrée à l’addiction pour certains. Le fait de vouloir absolument regagner l’argent « injustement » perdu en étant sous le joug d’émotions négatives nous entraîne vers une forme transitoire du comportement de jeu pathologique.

Les causes du tilt

Ces causes sont souvent en relation avec la variance se manifestant sous formes de bad beat et/ou bad run. Mais la variance n’est pas la cause unique, quelque fois elle n’y est pour rien. D’autres éléments rentrent en compte tels que :

  • Les facteurs internes : inattention, une concentration défaillante ou encore le stress.
  • Les facteurs externes : incidents dans la journée, une dispute éprouvante psychologiquement.
  • Les facteurs somatiques : grande fatigue (après une grosse journée de travail par exemple) ou être malade.

Tous ces éléments sont des risques vers le tilt, puisqu’ils ne nous permettent pas de jouer notre A-game.

Les conséquences du tilt

Comme dit ci-dessus,  l’une des conséquences principales du tilt est la dilapidation de sa bankroll et donc de la perte directe d’argent. Cependant cela peut être bien plus profond et grave que cela, puisqu’il  est possible que le tilt nous entraîne vers une addiction pathologique. Ces conséquences peuvent être :

  • Un sentiment de culpabilité et de dégoût envers soi-même ainsi qu’une humeur négative
  • Une capacité de décisions affectées, une perte de concentration et une illusion de contrôle.
  • Un changement dans la manière de jouer  ( plus agressive )
  • Une incapacité à s’arrêter de jouer et une compulsion au jeu.

Autant de conséquences nuisibles à votre jeu mais aussi pour votre propre santé sur le long terme.

Causes et conséquences du tilt

Apprendre à gérer le tilt

Différents moyens existent afin de gérer son tilt. Nous pouvons même tous les pratiquer selon notre motivation. Si vous êtes réellement motiver à améliorer votre jeu, alors il vous faudra travailler votre mental au même titre que la stratégie.

La méditation au Poker

La méditation

Elle a pour but de nous faire prendre du recul afin que nous réussissions à nous observer en tant que témoin extérieur. Ainsi nos pensées, sensations et émotions seront perçu sous un autre angle. Le mieux est de pratiquer un temps de méditation quotidien pour que notre prise de recul s’automatise. Cela nous permettra d’être plus souvent attentifs à notre état d’esprit. En pratique vous devrez  vous poser dans un environnement sain  et respirer calmement en fermant les yeux.

Cet effort nous permettra d’observer ce qui nous arriver sur le moment. Vous pouvez aussi le pratiquer sur vos sessions de jeu lorsqu’il ne se passe pas grand-chose (distribution de poubelles, tables passives etc …) Il existe évidement plusieurs techniques de méditation, je vous met donc ce lien pour ceux qui souhaitent approfondir le sujet.

Deux petites techniques utiles

Afin de décompresser nous avons la technique de libération émotionnelle appelée TAPPING

Ainsi que le petit logiciel nommé TILT BREAKER qui détectera vos moments de tilt et vous empêchera de vous  broke en quelques minutes.

J’espère que vous êtes convaincu de l’importance de gérer son tilt. Les moyens d’y arriver ne sont pas complexes en soit et sont réellement efficaces. Si vous aimez vraiment le Poker, vous trouverez la motivation afin d’effectuer ce travail. De plus apprendre à gérer ces émotions  est grandement utile dans la vie de tous les jours. C’est tout bénef !

Laisser un commentaire

CLOSE