Clé 2 : Bankroll Management

Comme vous l’aurez devinés, la première stratégie à mettre en place au Poker est le Bankroll Management. Se sera votre mur porteur qui vous permettra d’évier l’écroulement de tous vos gains et efforts. C’est donc un élément capital sur lequel s’appuiera toutes les autres stratégies.

Première approche du Bankroll Management (BRM)

Nous allons premièrement commencer par définir son ce qu’est le BMR. La première chose qu’il faut prendre en considération est que votre bankroll détermine le montant et le nombre de parties que vous pouvez vous permettre de jouer. La vérité est qu’il est plutôt simple de le mettre en place, puisqu’il ne s’agit, théoriquement, que de simples divisions.Cependant il est bien moins évident de respecter notre stratégie de gestion. Cela est souvent du à notre manque de discipline, car nous sommes souvent tentés par l’appât de gains considérés « faciles ».

Protéger sa Bankroll

Comme je l’avais énoncé lors d’un précédent article, le poker est un environnement compétitif. Il est comparable à une jungle dans laquelle c’est celui qui protégera le mieux ces « noisettes » qui survivra le plus longtemps. Et je peux vous assurer que très peu de joueurs de poker arrivent à survire durant de longues années. Se sont ceux qui ont été les plus rigoureux et les plus disciplinés qui ont réussi à s’en sortir.

Les objectifs du BRM

Le BMR est donc la manière dont on va gérer notre capital financier destiné uniquement au poker. Par conséquent, l’un des objectifs essentiels est d’exploiter au mieux notre bankroll en réduisant au maximum le risque de perte total (broke). Finalement ce qui semblait être de simples divisions se retrouve être bien plus complexe.

L’autre objectif est celui de favoriser la pratique de son A-Game. Car en effet, le BRM a un impact psychologique redoutable sur nous. C’est un fait, plus notre bankroll sera restreinte, plus nous jouerons avec la peur au ventre. Ce qui se reflétera par des play très résult oriented donc nuisible à notre A-game ( consulter notre lexique si besoin pour certains termes). Vous l’aurez compris, l’objectif commun du BRM est de contrer l’impact de la variance aussi bien psychologiquement que sur notre bankroll.

Mettre en place un Bankroll Management efficace

Afin de déterminer la meilleure stratégie possible, nous allons prendre en compte trois facteurs cruciaux :

  • votre niveau de jeu
  • la limite
  • le format

Ces facteurs sont tous les trois liés entre eux. Par conséquent c’est sur eux que s’articulera toute notre stratégie de BRM.

Votre niveau de jeu

La première question à vous poser est : quel est réellement votre niveau ? Car ne jouez surtout pas à des limites supérieures à votre niveau actuel. Vous l’aurez deviné qu’en enfreignant ce conseil, quelque soit votre BMR, vous perdrez absolument tout sur le long terme. Afin de savoir réellement votre niveau, vous devez jouer un échantillon de mains raisonnables et regarder votre winrate.

  • un winrate de plus de 6bb/100 sur 300 000 mains en cash game signifie un crush de votre limite.
  • un winrate de plus de sur 3500 tournois en MTT signifie un crush de votre limite.

La limite

Comme dit ci-dessus, la limite est choisit en fonction de votre niveau. Mais pas que, elle dépendra aussi surtout de la valeur de votre bankroll. Les limites sont caractérisées par leur buy in, donc plus vous aurez de buy in, plus vous serez safe au niveau de votre bankroll. A vous de savoir, à quel degré vous avez besoin de protéger vos « noisettes » afin de pouvoir jouer sereinement. Ainsi vous pourrez déterminer le niveau d’agressivité de votre stratégie de BRM.

Le Format

Le dernier facteur à prendre en compte est donc le format dans lequel vous vous êtes spécialisés. Vous vous demandez en quoi le fomat influe sur notre BRM ? Tous simplement parce que la variance est plus importante dans certains formats du Poker que dans d’autres. On peut par exemple pointer du doigt les MTT réputés bien plus high variance que les format Cash game. Car en MTT par exemple, il faut quelque patienter assez longtemps pour perfer, ce qui changera complètement notre winrate.

Déterminer sa stratégie de Bankroll Management

Une fois quoi vous aurez fait ce travail en amont, il vous suffira de vous positionner sur le tableau ci-dessous :

Choix de la stratégie de bankroll management
Exemple : En Cash Game NL 10, avec 600 euros vous avez 60 Buy in 600/10=60

Laisser un commentaire

CLOSE